Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha
FR

WABA l autre cote de l histoire

Valence, juillet 2020

Cher lecteur,

Il m'aura fallu 10 ans, d'innombrables nuits blanches et plusieurs périodes où j'ai complètement perdu la voix, pour me décider à écrire ce texte. Un mélange entre l'espoir (qu'un jour tout se terminerait de manière positive) et la conviction (que si certains faits avaient été connus, cela aurait fait sensation) m'a empêché de communiquer ce que j'apprenais / découvrais au cours de mes années en tant que membre du Comité de direction WABA(1).

Après que Harold Dull ait quitté son corps physique en 2019, et en voyant l'histoire officielle racontée au cours des 13 dernières années, le temps est venu pour moi de partager certaines parties non dites de cette histoire, de mon point de vue personnel.

Comme l'a dit le sénateur George Graham Vest en 1891, « l'histoire est écrite par les vainqueurs et validée selon les biais et les préjugés existant de leur côté ». Heureusement, le temps et le destin mettent tout et tout le monde à la place qu'ils méritent et à laquelle ils appartiennent. Ce texte est mon petit grain de sable pour aider le monde dans cette démarche.

Après avoir pris conscience qu'il n'y a pas de « bon sens », ni de sens de l'éthique et de la justice largement partagé, j'ai décidé de lister une série de faits (prouvés par des documents en ma possession) et de vous laisser la liberté de tirer vos conclusions.

Mon objectif est d'apporter de la lumière là où elle est nécessaire.

Ma gratitude envers Harold Dull reste intacte. Qu'il trouve la paix là où il est maintenant.

Cordialement,

Giovanni Baccarani




ANTÉCÉDENTS PERSONNELS

1999 : Pratiquant activement le Shiatsu depuis 1998, je suis mon premier cours de watsu en Italie.
2001-2002 : Formation de Watsu Practitioner en Italie et au Watsu Center de Harbin Hot Springs (USA) avec Harold Dull en coenseignement avec Linda de Lehman ou Minakshi et Alexis Lee.
2002 : Professionnel Watsu certifié.
2003 : Cours de formation d'assistant Watsu avec Michele Chelenza à Harbin Hot Springs. Certifié assistant.
2003 : Cours de formation d'instructeur Watsu avec Michele Chelenza à Harbin Hot Springs. Certifié instructeur Watsu Basic.
2005 : Approuvé en tant qu'instructeur Watsu 1.
2007 : Approuvé en tant qu'instructeur Watsu 2.
2009 : Nommé membre du conseil d'administration de WABA.
2010 : Je demande à Harold Dull de soutenir ma demande d'approbation en tant qu'instructeur Watsu 3.
2011 : Approuvé en tant qu'instructeur Watsu 3.



LES FAITS

2007, mai
Des informations obtenues, on peut déduire que Harold Dull a signé un accord personnel avec l'école Watsu Italia, leur donnant le droit d'adopter leurs propres procédures et programmes, créant ainsi une exception aux normes adoptées dans le monde.

2007, octobre
Le Conseil d'administration de WABA signe un accord avec Harold et Pavana Dull où WABA fournira des services consultatifs aux Dull qui gèrent le Registre. En échange, les Dulls verseront 25% des revenus du Registre à WABA, pour financer ses activités.

2009, mars
Je suis élu au Conseil d'administration de WABA avec Harold Dull comme président, sa femme Pavana comme trésorière. Un autre membre du Conseil et moi-même demandons les statuts, les procédures et l'équilibre financier actuel de WABA. Je ne recevrai jamais aucun de ces documents.

2009, avril
Dès que je suis membre du Conseil, je me rends compte que WABA est une association de seulement 7 personnes (ceux du Conseil) et non une association de membres. Chaque fois que je payais mes frais WABA en tant que praticien Watsu ou en tant qu'instructeur pensant être membre d'une association mondiale, je me trompais ! Ces frais n'ont pas fait de moi un membre de WABA, c'était juste des frais d'enregistrement.

2009
Des collègues italiens m'informent que certains associés de l'école Watsu Italia semblent avoir obtenu des certifications en tant qu'instructeurs sans remplir les exigences énoncées dans les normes mondiales de WABA. Cela crée des troubles parmi les autres aspirants instructeurs et dans la communauté locale des praticiens. Je demande au Conseil d'administration de WABA comment cela pourrait se produire, car je pense que si une procédure échoue, nous devons la modifier afin d'éviter de futures erreurs.
D'après les informations obtenues à l'époque, il semble que le conseil d'administration de WABA découvre que l'école Watsu Italia fonctionne sans la supervision de WABA et adopte ses propres programmes de formation et de certification qui modifient le programme mondial. Entre autres modifications apportées au programme mondial, les étudiants de Watsu Italia n'avaient pas besoin de suivre et de réussir le cours de formation d'assistant (*) avant de suivre la formation d'instructeur. Je commence à penser que dans la « famille mondiale du watsu », tout le monde n'est pas égal.

(*) En chiffres, à l'époque, pour un résident européen, passer l'ATC représentait un investissement de ~2500 USD (frais de cours plus frais de déplacement et d'hébergement pour aller suivre le cours aux Etats-Unis). Sans compter la perte de revenus pour avoir dû s'absenter du travail pendant 5 ou 6 jours.

2009, juillet
Lorsque le conseil d'administration de WABA est informé de l'existence d'un accord personnel entre Harold Dull et l'école Watsu Italia, certains expriment leur désapprobation. Pourtant, l'accord ne peut plus être remis en cause.

2010, mars
Ayant rempli toutes les conditions pour être qualifié en tant qu'instructeur Watsu 3, je décide de demander l'approbation pour enseigner ce niveau. Entre mon intuition que Harold éprouve de la réticence à soutenir ma candidature et les réunions qui seront annulées à la dernière minute, je dois attendre 13 mois avant que ma candidature ne soit finalement votée.

2010, octobre
WABA est en train de devenir une association de membres. Certains des candidats ne reçoivent pas tous les e-mails et sont exclus du jeu. J'appelle à respecter les procédures régulières et demande que toute l'élection soit réorganisée à partir de zéro, en faisant preuve de diligence raisonnable. Finalement, rien n'est fait et tout le projet est abandonné.

2010, octobre
Une motion du Conseil propose un instructeur Watsu 1 d'Europe de l'Est comme instructeur Watsu 2.
Une motion du Conseil propose un instructeur Watsu 1 d'Europe de l'est comme instructeur Watsu 2.
- Cette personne n'est pas parrainée par son Conseiller Coach Watsu 2 comme il se doit normalement ;
- Il a été ajouté au registre en tant qu'instructeur Watsu 1 seulement 3 mois auparavant ;
- Il n'a jamais été approuvé comme Instructeur Watsu 1 par le Conseil d'Administration de WABA ;
- Il n'a pas enregistré les enseignements en tandem du Watsu 2 requis avant l'examen final.
Après une enquête, il s'avère qu'il a en fait échoué à son examen d'instructeur Watsu 2. Son Coach Advisor pense qu'il n'est pas prêt à enseigner ce niveau et sa performance « n'était pas un exemple de l'expérience - ou du niveau d'enseignement - requis pour le Watsu 1, encore moins pour le Watsu 2 ».

Harold Dull préconise l'approbation de cet instructeur. Je m'y oppose fortement, mais sachant que les ¾ du Board dépendent de la bonne volonté de Harold Dull pour prospérer dans leur enseignement à Harbin Hot Springs, je ne suis pas surpris que le Board donne enfin à cet instructeur l'autorisation d'enseigner le Watsu 2. Pour résumer le tout : un stagiaire qui a échoué à son examen obtient quand même sa certification. Ma confiance en WABA et en son registre en tant qu'organisme de certification est rompue.

2010 – …
Au cours des années suivantes, comme le montre le registre WABA, de plus en plus de personnes y apparaissent en tant qu'instructeurs sans avoir rempli les conditions requises. Certains n'étaient même pas praticiens lorsqu'ils ont suivi le cours de formation d'instructeur. D'autres semblent n'avoir jamais suivi le cours de formation d'instructeur. Il devient évident qu'être inscrit au Registre n'est pas une garantie de qualité, de formation et de compétences. Sa crédibilité et sa valeur sont compromises par le nombre d'exceptions qui la peuplent et le manque de cohérence dans son fonctionnement.

2010
Le Conseil d'administration de WABA reçoit une plainte d'un étudiant concernant un instructeur de renom. La plainte n'est jamais transmise au comité d'éthique et le problème est oublié.
J'ai l'impression, et c'est mon opinion personnelle, que le Conseil ne respecte pas sa responsabilité et son objectif de « superviser les programmes de formation et de certification en travail corporel aquatique et leur application éthique » et pire, de la façon dont je le vois, il n'y a aucune capacité et/ou volonté de le faire. On peut avoir l'intuition qu'il peut y avoir des intérêts personnels conflictuels et des jeux de pouvoir qui font obstacle.

2011, avril
Je me rends compte que cela fait 2 ans que je suis au conseil d'administration de WABA et que nous n'avons jamais voté pour approuver le solde budgétaire annuel, ce qui, je crois, est une obligation légale. Je demande officiellement pourquoi, et demande à voir la comptabilité. Pavana Dull dit que les soldes ont été soumis à l'IRS. Je demande comment cela peut être, sans que je sache que le Conseil les a approuvés. Je commence à être très inquiet si cela pouvait s'avérer être une irrégularité.

2011, avril
Cela fait 13 mois que j'ai ouvert les premiers dossiers pour obtenir mon autorisation de moniteur Watsu 3. Finalement ma demande est votée et approuvée à l'unanimité.

2011, fin avril
Je demande toujours des explications concernant les soldes WABA.
Je n'obtiens aucune réponse à ce sujet. Ma relation avec Harold Dull est fortement affectée par les divergences que nous avons à ce sujet et plusieurs autres problèmes dans la gestion de WABA. Harold Dull commence à prendre position contre moi.

2011 – aujourd'hui
Voyant qu'à mon avis personnel le Registre n'est plus le garant de la formation de ceux qui y figurent, et que les exigences ne sont pas systématiquement respectées, je décide de cesser de soutenir ce système et d'y impliquer mes étudiants et collègues. Il n'est pas clair pour moi que WABA "supervise les programmes de formation et de certification en travail corporel aquatique et leur application éthique" et pire, j'ai vu que ce n'était pas sa priorité. J'ai l'impression que la « Worldwide Watsu Family » est une famille dans laquelle je ne me reconnais pas : un endroit où, selon les personnes avec qui vous travaillez, vous pouvez profiter de raccourcis dans la formation et d'autres avantages, ou, au contraire, vous devez vous en tenir au curriculum « mondial » jusqu'à la dernière lettre. Sans parler de mes doutes sur la façon dont les questions d'éthique sont traitées. Tout cela selon mon point de vue et mon expérience personnelle.

2013, novembre
Une lettre de WABA Italie au nom de Harold Dull m'informe d'éventuelles actions en justice. Je propose à Harold Dull de travailler ensemble pour concilier nos différences au lieu d'enrichir nos avocats. Nous commençons à discuter des termes d'un éventuel accord.

2014, printemps
L'une de mes plus proches collègues en Espagne crée son propre institut de formation. Dans les mois suivants, elle diffuse plusieurs informations incorrectes et biaisées sur notre équipe et sa participation antérieure à celle-ci.

2015, avril
Après 1 an et demi de négociations infructueuses, je communique à Harold Dull mon résultat final : je veux que mes étudiants, collègues et école bénéficient des mêmes conditions qu'il a accordées à d'autres écoles par le biais d'accords privés. Il nie l'existence de tels accords. J'ai en main une copie d'un de ces accords signé par lui. Voyant qu'il continue de nier la réalité, je suis obligé d'accepter l'évidence que toute conversation est inutile et qu'il n'a aucun intérêt réel à une quelconque réconciliation.

2015, mai
Harold Dull envoie à tous les instructeurs un e-mail indiquant que ses avocats lui ont déconseillé d'intenter une action en justice contre moi. Vraisemblablement, comme il ne peut pas se battre devant les tribunaux, il appelle la communauté watsu pour l'aider à ramener dans son registre les étudiants qui ont étudié avec notre école. Je sens qu'une stratégie de diffamation et d'intimidation publiques regrettables est en cours contre notre équipe, nos étudiants et les praticiens qui ont étudié avec nous, sans nous laisser le droit de répondre. Cela fait mal. Outre mes collègues et moi-même, des étudiants innocents et toute la communauté aquatique sont exposés à des souffrances inutiles.

2016, janvier
Harold Dull convoque une réunion du Conseil en envoyant la convocation à une ancienne adresse e-mail inactive, bien que cela fasse 2 ans qu'il m’écrit par e-mail sur la nouvelle adresse pour toutes ses autres communications. J'apprends plus tard que WABA est dissoute et qu'une nouvelle organisation du même nom sera créée en Suisse. L'organisation actuelle ne correspond pas à ce que je pouvais souhaiter.

2016, septembre
Quinze parmi les pratiquants de watsu les plus actifs de notre entourage se réunissent à Valence, en Espagne, pour partager leur expérience et leur vision de l'avenir. La volonté d'être cohérents avec cette énergie d'ouverture et d'amour que nous partageons dans les eaux nous conduit à la décision unanime d'entamer un processus de transformation.

 

Nous remercions Harold Dull de nous avoir apporté le watsu. Nous lui rendons hommage ainsi qu’à tous ceux dont nous avons croisé le chemin : de nos maîtres instructeurs à nos étudiants les plus humbles (qui sont les vrais et les meilleurs professeurs !). Nous recueillons l'héritage de ceux qui furent nos mentors et nous nous engageons à continuer à développer cette forme de travail corporel ; un processus que nous menons depuis plus de 15 ans et qui nous a amené à développer notre propre style d'enseignement exclusif et à changer et améliorer la majorité des mouvements du watsu « classique ». Ce que nous pratiquons et enseignons aujourd'hui mérite son propre nom, pour reconnaître les différences avec son origine et le chemin parcouru par notre École.

 

Merci d'avoir pris le temps de me lire.


Giovanni Baccarani

NOTES: (1) WABA: Association mondiale autoproclamée de travailleurs corporels aquatiques. Elle comptait 7 membres quand je faisais partie de son conseil d’administration.

Traduction: Yves Delattre

Aller en haut